Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye

3 532 hectares font de la forêt de Saint-Germain le deuxième massif forestier des Yvelines après la forêt de Rambouillet (12 900 hectares).



Peuplée d'arbres centenaires, invitation à la promenade à travers un réseau très fourni de laies, allées, routes, chemins et pistes cavalières...







Une grande variété d’essences s’y trouvent représentées :

- chêne rouvre (53%),
- hêtre (18%, planté abondamment entre 1890 et 1950),
- charme (8%),
- pin sylvestre et noir d’Autriche (12%) ;
- sans oublier : érable, frêne, merisier, sorbier, bouleau, tremble, alisier, châtaignier.

  • Le sentier des Oratoires (balisé par des croix bleues, long de 18 km, soit 5 à 6 heures de marche). Deux variantes : 13 et 9 km. Départ du parking de la piscine à l’étoile des Neuf Routes. Le sentier passe au pied de croix et de niches (modestes oratoires abritant des statuettes, placées en forêt au cours des âges).
  • Le circuit sportif (sentier sylvestre), équipé de 10 éléments sportifs et 2 stations d’exercices au sol. Longueur totale : 2 km. Départ du parking de la piscine à l’étoile des Neuf Routes.
  • Le sentier de découverte du Val : le promeneur pourra, au gré de 13 stations, découvrir les richesses de notre massif forestier. À chaque étape, une table de lecture lui expliquera ce qu’il voit.
  • Les points d’eau : la Mare aux Canes (Route du Houx) ; l’étoile du Loup ; l’Étang du Corra (sur la Route de Conflans).
  • Les croix : elles servaient de repères et de guides, mais certaines furent élevées pour consacrer la mémoire d’événements ou en l’honneur de personnages célèbres. Croix sur le sentier des Oratoires : Croix Pucelle (1423), Croix Saint-Simon (1635), Croix de Noailles (1751)...

Si d’aventure vous rencontrez un garde républicain ou un policier à cheval, ne vous étonnez pas. La protection des promeneurs et la surveillance constante des forêts de Saint-Germain-en-Laye et de Marly-le-Roi fait partie des tâches des cavaliers du quartier Goupil, centre d’instruction du Régiment de la Garde Républicaine depuis le 27 octobre 1965. Et c’est aussi l’une des attributions de la police nationale.

 

Zomm sur l'Etang du Corra

Le saviez-vous ?
D'une superficie de 16 hectares et une profondeur de moins de 20m, l'étang du Corra correspond à un affleurement de la nappe alluviale de la Seine : il est alimenté par la nappe phréatique ainsi que par les précipitations.



Un milieu à grande valeur patrimoniale
Situé en forêt domaniale de Saint-Germain, l'étang possède des zones boisées et ouvertes, des rives basses et humides, des rives pentues, des pelouses, des friches ainsi que des zones sableuses.
 

Une diversité des milieux
Les études menées par l'ONF avec différents partenaires ont permis de mettre en valeur la diversité des milieux rencontrés, des espèces qui y son inféodées et la présence d'espèces floristiques et faunistiques rares et protégées dans un contexte urbain de sur fréquentation.


Les enjeux du site :
préserver et accueillir

L'équilibre difficile entre préserver la biodiversité et accueillir le public impose une gestion complexe des lieux par zonage. Les berges Sud sont dédiées à la biodiversité et les berges Nord à l'accueil.



Les divers aménagements

2009 : mise en sécurité, le reprofilage des berges ainsi que la mise en place d'équipements (pontons, platelage en bois, sentier des oiseaux, plantations...)





Depuis 2015, de nouveaux aménagements ont été développés avec le soutien financier de la Région Ile-de-France, le Conseil départemental des Yvelines et l'Europe :
- pose de clôture pour la protection des berges du Sud de l'étang
- pose de barrière et panneaux (pour une zone sensible)
- création d'un observatoire ornithologique préservant la tranquillité des oiseaux et permettant au public d'observer l'étang
- démolition de l'ancien centre de voile du Corra pour agrandir l'espace du public.


La propreté : un fléau pour le site de l'étang du Corra

Deux ramassages hebdomadaires sont effectués par l'Office National des Forêts (ONF) mais le site reste sale. Les poubelles ont été supprimées volontairement permettant de réduire le tonnage de déchets ainsi que leur dispersion en forêt.

Ramenez vos déchets chez vous !