Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Projet d'aménagement de la "Lisière Pereire"

Avec ses 4 827 hectares, dont 3 526 hectares de forêt, Saint-Germain-en-Laye dispose de peu de surface foncière disponible. Compte tenu de cette contrainte, la ville doit imaginer des scenarios inventifs pour se développer.

LA "LISIÈRE PEREIRE", UN TERRITOIRE ENCLAVÉ ET INEXPLOITÉ


Consciente du potentiel exceptionnel des abords de la gare de Grande Ceinture, secteur à la fois situé en lisière de forêt, à proximité directe d’axes de transports importants et porteur d’un potentiel foncier remarquable de plus de 9 hectares (dernières emprises foncières libres de la commune), la Ville de Saint-Germain-en-Laye a lancé une réflexion depuis 2005.

La Lisière Pereire comprend dans son périmètre opérationnel l’ancien ensemble de la gare de fret qui accueillait les installations nécessaires au fonctionnement de Réseau Ferré de France, le Centre Technique Municipal, la déchetterie, des entrepôts désaffectés, deux ensembles de logements sociaux et la halle du marché. Le site est coupé en deux par la ligne des voies ferrées de RFF, ce qui fait de la partie ouest une enclave allongée aujourd’hui seulement accessible par le sud.

Découvrez ci-dessous une promenade virtuelle au coeur d'un nouvel éco-quartier.


Lisière Pereire, promenade virtuelle au coeur d... par Saint-Germain-En-Laye

 

UNE OPPORTUNITÉ UNIQUE DE DÉVELOPPEMENT


 

D’une superficie de 90 000 m², l’ensemble du site représente une réserve foncière unique.

 

Le Conseil Municipal a défini dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme de Saint-Germain-en-Laye, des orientations d’aménagement sur différents sites revêtant une importance particulière pour son développement futur, dont la Lisière Pereire.

UNE RÉFLEXION ENGAGÉE DEPUIS 2009

En janvier 2010, la ville a organisé un séminaire animé par Jean-Yves Chapuis et regroupant l’expertise de trois urbanistes (Alexandre Bouton, Loïc Josse et Antoine Grumbach) qui a permis de poursuivre le débat sur la transformation de ce secteur en commençant à identifier les grands enjeux de son aménagement (un compte rendu de ce séminaire est disponible sur le site internet de la Ville).

Ces premiers débats ont conforté la Ville dans l’idée de développer un projet ambitieux capable de répondre à l’attractivité exceptionnelle de ce site liée à la TGO et au tram-train. Afin de poursuivre la définition de ce projet et d’entrer dans les phases opérationnelles, la Ville a fait le choix d’être accompagnée par une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage. En Avril 2011, suite à une consultation, c’est l’équipe pilotée par La Fabrique Urbaine (La Fabrique Urbaine, Terridev, Energie Demain) qui est retenue. Elle a poursuivi le travail engagé et a accompagné la Ville dans le choix d’un urbaniste coordinateur du projet en octobre 2011, l'équipe mandatée par Jacques Ferrier architectes.


RAPPEL DES PROCÉDURES
  • Mai 2011 : lancement de la concertation sur le projet avec la population.
  • Octobre 2012 : choix de l’équipe de MOE urbaine > élaboration du projet urbain.
  • Projet soumis à étude d’impact environnementale :
    Janvier – Février 2013 : enquête publique conjointe
    > Révision simplifiée du PLU pour permettre la réalisation du projet.
    > Etude d’impact environnementale projet Lisière Pereire.
  • Conseil Municipal du 11 avril 2013 : approbation de la révision simplifiée du PLU et Déclaration de Projet.
  • Opération d’aménagement réalisée en Régie par les services de la Ville avec la collaboration d’une équipe d’assistance à maîtrise d’ouvrage : groupement porté par la société TERRIDEV+ choisit en novembre 2012.
  • Été 2013 : lancement du dossier de consultation des entreprises et début des travaux.
  • Été-automne 2013 : travaux de désamiantage, démolition et dépollution du site.
  • 2014 : démarrage des chantiers des opérateurs immobiliers.
  • Hiver 2014 : début des travaux de voirie et de réseaux
  • 2016 : travaux de finitions et aménagements de la terrasse piétonne en surplomb de la fôret.
 
PLANNING PRÉVISIONNEL

Tranche opérationnelle 1 :

  • Été– Automne 2013 : travaux de démolition des bâtiments.
  • Hiver 2014 : début des travaux des espaces publics
  • Été 2014 : début des chantiers opérateurs immobiliers
  • 2015 : réalisation du passage sous voie-ferrée reliant l’ouest du nouveau quartier à la RN 184
    > Décembre 2015 : livraison du siège social de la société BOSE.
  • 2016 : livraison des premiers bâtiments et mise en service du tunnel


Tranche opérationnelle 2 :

  • Fin 2015 : déménagement du centre technique municipal.
  • 1er semestre 2016 : début des nouvelles places et des chantiers des opérateurs immobiliers tranche 2.
  • Courant 2018 : livraison des bâtiments de la tranche 2.
  • Fin 2018 : mise en service de la Tangentielle Ouest.