Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Sécurité publique

Saint-Germain-en-laye compte de nombreux acteurs qui veillent à la sécurité des biens et des personnes sur le territoire communal.

Police nationale, police municipale, gendarmerie et sapeurs-pompiers constituent un dispositif bien rodé, au service de la population.

©photo : julien tromeur - Fotolia.com

 

Vidéoverbalisation : la Ville instaure trois zones expérimentales

L’engorgement de certaines rues étroites et passantes du centre-ville aux heures de forte fréquentation est souvent lié au stationnement gênant et dangereux de véhicules. Face à la fréquence de ces incivilités, trois zones expérimentales ont été définies pour la mise en place de la vidéoverbalisation, gérée grâce aux caméras de vidéoprotection depuis le centre de supervision urbaine de la police municipale.
L’objectif est double : dissuader les automobilistes peu scrupuleux de se garer dans des zones gênantes, afin de retrouver la fluidité de circulation dans le coeur de ville, mais aussi d’affiner les conditions de l’infraction grâce aux vidéos qui capteront une situation et son évolution.

Expérimentation en coeur de ville

Ces trois zones expérimentales sont :
- la rue de la Surintendance, où le stationnement en double file ou sur les passages piétons est fréquent, en dépit des dépose-minute prévus aux abords de la station de RER ;
- la place du Marché-Neuf, où les places de livraison sont réservées aux livreurs  et la rue du Vieux-marché, où les stationnements anarchiques sont monnaie courante ;
- la rue des Ecuyers, juste après les travaux de piétonnisation actuellement en cours.

Ce dispositif devrait être mis en place mi-septembre, après la pose de panneaux mentionnant que ces zones seront soumises à la vidéoverbalisation.

Plus d'informations au 01 30 87 20 08

Exemple de vidéoverbalisation à Oullins / ©Photo : Damien Lepetitgalland-Leprogres.fr
©Photo : Damien Lepetitgalland-Leprogres.fr

 


Le cadre légal

Sont considérés comme des stationnement gênants, et soumis en vertu du Code de la route à une amende de 35 euros les stationnements :
- sur une place de livraison,
- sur un trottoir ou sur un passage-piéton lorsque le conducteur reste à bord du véhicule.

Sont considérés comme des stationnements très gênants, et soumis à une amende de 135 euros les stationnements :
- en double ou triple file,
- sur un trottoir ou un passage-piéton.

ATTENTION aucun papier informant de la contravention ne sera apposé sur le véhicule, puisque tout se fait par caméra. Le montant de l’amende est perçu par l’État, et 5% de ces sommes sont ensuite reversées à la commune, avec obligation d’utiliser ce budget pour l’amélioration de la voirie ou la prévention routière.