Donner une nouvelle vie au bâtiment Henri-IV

Légué à la ville par Léon Désoyer en 1929, le bâtiment Henri-IV a accueilli la bibliothèque municipale jusqu’en 2005. Depuis, la nécessaire adaptation aux nouvelles technologies a rendu les locaux obsolètes. 

Le bâtiment est alors utilisé occasionnellement : il héberge des ateliers d’arts plastiques, la Maison des associations s'y installe provisoirement le temps des travaux de rénovation de l’hôtel de la Vrillière.


Le bâtiment Henri-IV, outre sa grande surface disponible et son attrait architectural, dispose d'un autre atout : celui de se situer dans un périmètre entièrement dédié à la culture, au coeur du jardin des Arts, à proximité immédiate du théâtre Alexandre-Dumas, de l’espace Vera et de la médiathèque. Il constitue une opportunité unique d’élargir l’offre culturelle et associative de la ville.

Des travaux de rénovation ont commencé en janvier 2017. Ce nouvel usage va redonner au lieu une véritable orientation culturelle, avec le souhait innovant de promouvoir la sociabilité intergénérationnelle :

  • Le rez-de-chaussée dédié à l’Office du tourisme intercommunal avec le jardin d’hiver, salle de style Art nouveau qui pourra être utilisée comme salon de thé et lieu de réception.
  • Au premier étage, l’apothicairerie royale, des salles de travail pour les étudiants et d'autres mises à la disposition des activités du club seniors.

Le site sera un lieu multiservices, ouvert sur le monde numérique et proposant des activités culturelles destinées à tous les âges.

L’essentiel du projet

  • Un bâtiment d’une surface de 780 m2 qui gardera sa façade à l’identique, mais dont les murs, les fenêtres et le sol sont entièrement refaits
  • De nouvelles mesures d’accessibilité : installation d’une rampe extérieure et d’un ascenseur PMR
  • Coût du projet : 2,2 millions d’euros, entièrement financés par la Ville
  • Fin prévisionnelle des travaux : troisième trimestre 2017

L’apothicairerie des Hôpitaux généraux royaux

L’apothicairerie est une collection exceptionnelle de pots en faïence ornés de motifs bleus, de vases en verre et de boîtes en bois décorées à la main. Tous les objets rassemblés datent des XVIIe et XVIIIe siècles, et proviennent des deux hôpitaux royaux fondés à Saint-Germain-en-Laye au XVIIe siècle : l’Hôpital général et l’hôpital de la Charité. D’une grande rareté et dans un très bon état de conservation, ces objets évoquent la médecine sous Louis XIV.

La collection, actuellement en cours de restauration, sera de nouveau accessible au public lors de la réouverture du bâtiment Henri-IV, où elle sera durablement exposée.