Description

Découvrez ce projet audacieux, ambitieux, celui du Grand bassin dessiné par Le Nôtre. Devenez-en l'un des acteurs et contribuez au rayonnement du patrimoine national.

La commune nouvelle de Saint-Germain-en-Laye poursuit la valorisation de son patrimoine.

Présentation de notre projet
Le parc du château de Saint-Germain (1.2 million de visiteurs) constitue une des composantes du Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, avec le Château-Vieux (XVIe siècle) et la terrasse Le Nôtre (XVIIe siècle). Ce site offre une vue imprenable sur La Défense et Paris situés à 20 km. 

La construction du Grand bassin s'inscrit dans cette histoire royale et il constitue la dernière étape à l'ouest de ce grand tracé, dont Le Nôtre avait conçu un segment en 1670 : les Champs-Elysées, appelés autrefois Grand Cours. Le projet saint-germanois renoue avec l'idée de Grand bassin confiée par le Roi-Soleil à Le Nôtre il y a 340 ans. C'est l'histoire d'un dessein inachevé sous le Roi-Soleil, qui verra le jour en 2022. Le Grand bassin d'un diamètre de 50 m et doté d'un jet d'eau atteignant 20 m constituera l'ornement majeur du jardin à la française situé devant la façade nord du château.

Grâce aux travaux liés au futur tram 13 - avec la construction d'un couloir souterrain creusé pour permettre la jonction du tram avec la station souterraine du RER, et qui aboutit sous le bassin - ce projet rappelle l'ingéniosité technique et hydraulique du Grand siècle.

C’est également grâce au soutien de premiers grands mécènes – dont Suez – et de soutiens publics, que le futur plus grand bassin d’Île-de-France verra le jour et à celles et ceux qui contribueront à son financement. Une souscription publique est lancée le 4 décembre avec la Fondation du patrimoine.

Lancement de la souscription
Depuis le 4 décembre 2020, la Ville lance une souscription publique avec la Fondation du patrimoine. Reconnue d’utilité publique, celle-ci offre une garantie de sécurité et une transparence financière saluée par la Cour des comptes. Les donateurs pourront ainsi remplir le bulletin de souscription mis à leur disposition dans le journal de la ville, dans les points d’accueil municipaux, à l’office de tourisme intercommunal, sur les sites Internet de la Fondation (page dédiée au Grand bassin) et de la Ville en version dématérialisée.

Ce projet est soutenu et porté par le Ministère de la Culture, le Domaine national – Musée d’Archéologie nationale, l'OPPIC - Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, la Direction générale du patrimoine, l'Architecte des Bâtiments de France, la Région Île-de-France, le Département des Yvelines, la RATP, Île-de-France Mobilités.

Quelques chiffres 

  • 1837 : ouverture de la première ligne de voyageurs en France qui reliait Paris à Saint-Germain-en-Laye, une tranchée est alors ouverte dans la perspective des Loges.
     
  • 1970 : enfouissement des voies avec l’arrivée du RER, replantation des alignements et restitution des parterres du parc du château.
     
  • 1995 : première étude de restitution du bassin réalisée par B. Voinchet, architecte en chef des Monuments historiques.
     
  • 1999 : deuxième projet approuvé par le ministère mais qui ne voit pas le jour.
     
  • 2005 : poursuite des études par J. Moulin, architecte en chef du Domaine national, qui demeure sans suite.
     
  • 2020 : c’est avec le projet proposé en 2019 par Régis Martin, architecte en chef des Monuments historiques que la recréation du Grand bassin peut débuter.
     
  • Décembre 2020 : signature de la convention tripartite entre l’État, la Fondation du patrimoine et la Ville et lancement de la souscription publique.
     
  • 2022 : livraison du Grand bassin.

Retrouvez le communiqué de presse sur ce lien.

Menu de sommaire