Cœur des sources : une deuxième centralité

Un véritable pôle de vie dans l’écoquartier du Bel-Air. Un ensemble innovant autour de la culture, des sports, de l’éducation.

Arnaud Pericard, maire de Saint-Germain-en-Laye, Conseiller départemental des Yvelines : 
« Un projet phare de rééquilibrage des équipements entre le nord et le sud de Saint-Germain-en-Laye. Au sud, le Coeur des sources va jouer le rôle de projet structurant. L’objectif est de rééquilibrer les équipements et les pratiques en créant un nouveau pôle de vie. C’est une occasion inespérée et un geste fort en direction des quartiers sud et de Fourqueux. »

L’îlot formé par le Cœur des sources représente 3,15 hectares. Il se situe au sud du centre ville historique dans le quartier du Bel-Air. Il est bordé par le boulevard de la Paix au sud, la rue des Lavandières à l’ouest, et au nord par une voie de desserte parallèle à la rue Saint-Léger. L’objectif du programme est de donner naissance à une deuxième centralité en y installant des équipements publics attractifs au sein d’un espace verdoyant.

Le Coeur des sources, c’est un nouveau pôle de centralité :

  • avec un parc urbain paysager ;

Doté d’une traversée axée en diagonal permettant de découvrir le parc, un important aménagement urbain et paysager est aménagé en lieu apaisé et de promenades, permettant aussi de relier le nord et le sud, comme l’est et l’ouest du quartier. Écrin végétal et de fraîcheur, fédérateur, il occupe une place centrale dans le quartier jouant du relief contrasté du terrain. 

En haut de Talweg sur le parvis de l’agora, côté boulevard de la Paix, une proposition singulière de grands emmarchements mêlés de végétaux offre une descente urbaine accessible à tous, avec des points de vue rythmés en belvédère. Elle se poursuivra en pied de talus par une séquence aux végétaux plus « sauvages » et à la topographie adoucie pour rejoindre le lit du ru du Buzot.

En pied de parc, un espace est réservé pour projeter la réouverture du ru du Buzot.  L’idée est aussi de prendre en compte et valoriser l’écologie urbaine et la biodiversité.

  • en accueillant de nombreux équipements municipaux à vocation culturelle ;

Avec le transfert du Conservatoire à rayonnement départemental (CRD). Dédié à l’apprentissage et à la pratique de la musique, de la danse et du théâtre, l’équipement qui sera construit s’étendra sur 3 100m² (avec un aditorium de 250 places contre 60 actuellement). Il permettra aussi d’éviter « l’émiettement » des cours, en particulier de danse qui ont lieu parfois dans quatre lieux différents.

  • avec un nouveau complexe sportif ;

Cet espace de 2 730 m² remplacera l’ancien COSEC devenu vétuste. Il comprendra notamment une salle multisports, une salle de musculation, un dojo et une salle de combats ouverts sur le parc. Il complète l'offre sportive du gymnase des Lavandières situé à proximité, formant ainsi un véritable pôle sportif.

  • un espace d’accueil ;  

La cité sportive, l’auditorium et le CRD seront connectés par une agora (590m²) qui agira comme un accueil mutualisé pour la vie du quartier. Créer des passerelles entre les équipements, leurs usagers et encourager les rencontres entre les publics, tel est son objectif. 

  • un quartier éducatif.

Née dans les années 1960, l’école primaire Marcel-Aymé Les Sources sera démolie. Elle laissera place à un groupe scolaire à haute performance environnementale, composé de six classes de maternelle et de dix classes d’élémentaire qui permettra de répondre à la forte pression démographique. Un service de restauration scolaire y sera intégré. Ce volet s’inscrit dans un plan plus large de renouvellement dédié à la jeunesse dont témoignent la naissance du groupe scolaire Marie-Curie (inauguré par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation en 2019) et la restructuration en cours du groupe scolaire Bonnenfant, transformée en cité de l’enfance, en centre-ville.

Tous prendront ainsi place dans un écrin de verdure, un cœur végétalisé.
 

Calendrier

2023

Dépôt et instruction du permis de construire 
Étude de MOE en phase PRO-DCE (phase n°1 : équipements culturel et sportif + parc 1)
Lancement de la consultation des entreprises de travaux de la phase n°1

2024

Travaux de la phase n°1
Été 2024 : transfert des activités sportives pour le démarrage des travaux
Fin 2024 : étude de MOE en phase PRO-DCE (phase n°2 :  équipement éducatif + parc 2)

2025

Consultation des entreprises de travaux de la phase n°2 

2026

Travaux de la phase n°2
Rentrée 2026 : livraison de la phase n°1

2028

Rentrée 2028 : livraison de la phase n°2


Lauréats

Collectif de 12 prestataires dont :

  • Architectes : LA Architectures, NZI architectes
  • Paysagiste : NEBBIA