L'Estival... 30 ans de musique et de chanson

Du 22 septembre au 7 octobre

30 ans que ce festival de passionnés, créé par une bande d’ami(e)s poursuit les mêmes objectifs : défendre la musique et la chanson francophone sous toutes ses formes, sans exclusive, donner un coup de projecteur sur des artistes prometteurs et soutenir le travail d’associations caritatives. Cette année encore, la programmation illustre cette belle diversité musicale en rappelant sur scène les incontournables artistes ami(e)s du festival.

En participant activement à la Fédération des festivals de chanson francophone et en soutenant l’Académie Charles-Cros, L’Estival dit son souci d’encourager l’émergence de nouveaux talents. Certains partagent l’affiche avec de grands noms, d’autres, venant de France, Belgique, Suisse, Canada et particulièrement du Québec se produisent lors des Vitrines découvertes françaises et internationales.

L’équipe de L’Estival

À noter en clôture, le 7 octobre, un spectacle sur les 30 ans avec le chœur Dédicace et la complicité de Coup d’chœur et les Nuits de Champagne à Troyes qui fête aussi leur 30e édition.

Olivia Ruiz

Vendredi 29 septembre, 20h30
Théâtre Alexandre-Dumas - 30 €

À la sortie de son 5e album en novembre 2016, Olivia Ruiz peint un décor où les images sont libres et n’en font qu’à leur tête. Olivia Ruiz chante les métamorphoses, les corps qui ne font rien sans l’esprit, les combats pour accepter que les miroirs ne disent pas toujours la vérité. La femme chocolat s’est transformée.

Ben l'oncle Soul

Samedi 30 septembre, 20h30
Théâtre Alexandre-Dumas - 30 €

Techniques hip-hop, mélodies pop, influences reggae mais encore trip-hop ou jazz, Ben l’oncle Soul vient jouer ses morceaux les plus marquants depuis son voyage à L.A.

Après son premier succès « Soul man » en 2010, il réinvente les chansons de l’italo-américain avec son nouvel album « Under my Skin ».

Michael Gregorio

Mercredi 4 octobre, 20h30
Théâtre de Poissy - 40 € (tarif réduit 20 €)

Michael est un performer qui enchaîne imitations, sketchs et parodies, accompagné de quatre musiciens. Deux heures de spectacle transgénérationnel, une variété de styles musicaux qui évoluent en permanence pour coller à l’actualité musicale. En plus d’instruments qu’il reproduit avec sa voix, Michael a appris à en jouer de nombreux dont la guitare, le piano, la batterie, mais aussi le ukulélé.