Le musée municipal de Saint-Germain-en-Laye

Venez découvrir l'exposition « 185 ans du rail à Saint-Germain-en-Laye. Du train au tram » du 10 septembre au 6 novembre 2022.

Le 24 août 1837, la reine Marie-Amélie inaugure la toute première ligne de train destinée uniquement au transport de voyageurs : Paris-Saint-Germain-en-Laye. Dès le 26 août, installés dans des voitures guère moins confortables que les carrosses et autres transports hippomobiles qui régnaient alors sans partage sur les routes, quelques 18 000 parisiens enchantés ont pu rejoindre la terrasse de Saint-Germain-en-Laye. Alors qu’il fallait entre cinq et six heures pour effectuer le parcours entre les Tuileries et Saint-Germain-en-Laye en « coucou », le train vapeur n’a besoin que de 25 minutes. Un journaliste s’extasie : « Hier encore, aller à Saint-Germain-en-Laye, c’était un voyage ; aujourd’hui, il ne s’agit plus que de sortir de sa maison. »

Si le mois d’août 1837 marque l’arrivée dans la ville des premiers voyageurs par le train, les interventions dans le paysage urbain et naturel restent encore minimes, puisque c’est à la gare du Pecq que les touristes débarquent, les locomotives ne pouvant pas gravir le coteau de Saint-Germain-en-Laye. Dix ans plus tard, le train atmosphérique rend possible l’ascension et la ville se voit dotée d’une gare, mais aussi de deux tunnels et d’une tranchée ouverte dans le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye. Le rail gagne ensuite les autres quartiers, traverse et retraverse la forêt et prend même possession de plusieurs rues : la Grande-Ceinture, le raccordement entre les deux gares, la ligne de Rouen et Le Havre passant à Achères avec sa gare de triage, le tramway reliant la ville à Poissy et à Paris, et enfin, le RER A ouvert le 1er octobre 1972, soit il y a très exactement 50 ans. En 2022, l’ouverture du Tram 13 n’est qu’une nouvelle page dans une histoire de 185 ans qu’il est important de rappeler.

En collaboration avec les Archives municipales et en partenariat avec les Archives départementales des Yvelines, la RATP, la SNCF, Île-de-France Mobilités, musée Rambolitrain, musée de Poissy, Rails & Histoire, Amis du Vieux Saint-Germain, Université Libre.

Entrée gratuite, livret-jeux pour enfants.


Créé en 1872 à partir du legs de Louis-Alexandre Ducastel, le musée municipal s'est enrichi grâce aux acquisitions et donations d’artistes, de notables de la ville et de collectionneurs.

Son fonds réunit aujourd'hui une collection d'une grande qualité :

  • un lot exceptionnel de peintures flamandes dont le tableau attribué à Jérôme Bosch (suiveur) : "L'Escamoteur",
  • de nombreuses peintures d'écoles française et italienne du XVIIe au XXe siècle autour des scènes religieuses, mythologiques ou historiques, de la scène de genre et du paysage,
  • des sculptures (bois polychromés, terres cuites, bas-reliefs),
  • un cabinet des arts graphiques, comprenant des dessins français et italiens des XVII et XVIIIe siècles.

Trois fonds (art décoratif, archéologie égyptienne et histoire naturelle) complètent la collection.
Les collections sont disponibles à l'occasion des expositions temporaires visibles à l'espace Paul-et-André-Vera.


Les collections