Les assistants maternels agréés

L'assistant maternel est agréé par les services du conseil départemental des Yvelines. Il accueille à son domicile les enfants à partir de 3 mois, selon l'agrément qui lui a été délivré. Les infirmières puéricultrices de la PMI lui rendent visite régulièrement. Elles sont garantes du respect des conditions de l’agrément. Une formation initiale supplémentaire est organisée dans les deux années qui suivent l’agrément. Celui-ci est renouvelé tous les cinq ans.

Disponible, il éveille les enfants qui lui sont confiés par les parents, entretient une relation affective durable avec les enfants dont il a la charge.

Les parents sont employeurs et, à ce titre, ils établissent un contrat de travail qui mentionne les engagements réciproques. Dans les 8 jours suivant la signature du contrat, les parents doivent déclarer l'emploi de l'assistant maternel à l'URSSAF en se procurant le formulaire correspondant. Le salaire minimum de l'assistant maternel est fixé par la convention collective nationale du travail des assistants maternels du particulier employeur. Les indemnités d'entretien (charges, jeux, goûter…) s’ajoutent au salaire.

Adressez-vous à la Fédération des particuliers-employeurs : www.fepem.fr , à la CAF www.mon-enfant.fr et au Relais assistants maternels

La liste des assistants maternels libéraux

107 assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s sont installés à Saint-Germain-en-Laye et accueillent à leur domicile environ 325 enfants. Découvrez la liste des assistant(e)s maternel(le)s proches de votre domicile.

Relais assistants maternels (RAM)

Le RAM est animé par deux professionnels de la petite enfance. C'est un service municipal qui s’adresse essentiellement :

  • aux parents et futurs parents qui peuvent y recevoir gratuitement des conseils et des informations sur l'ensemble des modes d'accueil,
  • aux assistants maternels, à qui il apporte un soutien et un accompagnement dans leur pratique quotidienne en leur donnant la possibilité de se rencontrer et d'échanger leurs expériences,
  • aux enfants accueillis par des assistants maternels, à l'occasion des ateliers éducatifs (musique, activités manuelles, etc.) qui constituent pour eux des temps d'éveil et de socialisation. 

La Caisse d'allocations familiales (CAF) participe au financement des RAM en versant au gestionnaire une aide destinée à couvrir une partie des frais de fonctionnement. Ce lieu a été entièrement conçu et aménagé pour recevoir les familles ainsi que les assistants maternels accompagnés des enfants dont ils ont la responsabilité. De plus, des ateliers sont organisés à l’attention des assistants maternels.

Les ateliers

Le RAM organise tous les matins des ateliers pour les assistants maternels et les enfants qu’ils accueillent. Ils se déroulent dans les centres de loisirs maternels (Ampère, Alsace, Bois-Joli, Schnapper et Jean-Moulin) de 9h30 à 11h15 les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi.

Les enfants (de 3 mois jusqu’à l’entrée à l’école) participent progressivement et selon leur rythme à la collectivité : ils découvrent ou redécouvrent des jeux comme les encastrements, les puzzles, les dessins et gommettes, la peinture, l'éveil musical, les livres, les poupées, le garage et les voitures… Ces ateliers proposent toujours des temps de chansons et d’histoires ritualisés. Des activités spécifiques peuvent être proposées ponctuellement (peinture, motricité, éveil musical…).

Accueil à Bois-Joli
2 bis bd de la Paix
01 39 73 35 75
Lundi de 13h30 à 16h30 sur RV,
Mardi de 13h30 à 17h30 sur RV
Jeudi de 13h30 à 16h30 sur RV

Accueil au centre administratif
86 rue Léon-Désoyer - bureau 7 (Atrium)
01 30 87 20 00
Mardi de 13h30 à 16h30 sur RV
Mercredi de 14h à 17h30 (permanence)
Un samedi matin par mois, sur RV

Envoyez un courriel



Les assistantes parentales

Indépendante, sans agrément, l’employée familiale, appelée aussi assistante parentale ou «nounou», peut garder un à plusieurs enfants au domicile des parents. Selon les directives des parents, elle effectue l'ensemble des tâches nécessaires à l'accueil, la prise en charge et l'éveil de l’enfant. Il est recommandé aux familles de rechercher chez leur future employée :

  • des connaissances liées au développement de l'enfant, à son éveil, des notions de diététique, d'hygiène alimentaire,
  • des capacités de communication, d'adaptation et d'organisation,
  • des aptitudes à la prise d'initiatives en cas d'urgence.

Le fonctionnement
L'autorisation d'exercer s'inscrit dans le cadre de la législation du travail. La convention collective nationale des salariés des particuliers employeurs fixe les conditions de travail et les obligations des familles et des gardes d'enfants à domicile. Les relations entre les deux parties sont qualifiées de « gré à gré » et supposent d'avoir bien défini les besoins et les attentes de chacun, au bénéfice du bien-être du ou des enfant(s). Il est donc obligatoire de rédiger et de signer un contrat de travail.
Adressez-vous à la FEPEM (Fédération des particuliers-employeurs) qui saura vous guider dans la rédaction du contrat, téléchargeable sur www.fepem.fr)

Bulletin de paie et salaire
Le salaire de l'assistante parentale varie en fonction de sa qualification, de son expérience professionnelle, du temps de travail (notamment en cas de garde partagée avec une autre famille).
Le montant de la rémunération est fixé entre vous et la personne qui garde votre (vos) enfant(s). Le salaire minimum ne pouvant pas être inférieur au SMIC. N’oubliez pas de déclarer votre employé(e) et de verser vos cotisations à l’URSSAF.
Formulaire unique à retirer à l'URSSAF, la CAF ou à télécharger sur www.service-plublic.fr

La garde partagée
La garde partagée est réglementée et exige une bonne entente entre les familles.
Particularité : deux contrats de travail ! Un contrat de travail doit être établi par chaque famille et comporter une clause, rédigée dans les mêmes termes, précisant le lien avec l'autre employeur. Les deux familles sont liées à tel point que si l'une rompt le contrat de travail, l'autre peut être contrainte d'en faire autant si le salarié n'accepte pas les nouvelles conditions de son emploi (temps de travail et donc rémunération divisés par deux).
Chaque contrat de travail doit préciser les jours ou semaines pendant lesquels l'employé travaillera au domicile de l'employeur.
Il est nécessaire de préciser la date des congés payés, fixée d'un commun accord par les deux employeurs. Le salarié doit dans tous les cas bénéficier d'au moins cinq semaines de congés pour une année complète d’activité.
Pour que chaque famille bénéficie de l’allocation de complément de libre choix du mode de garde ainsi que la réduction d'impôt, la garde partagée doit être organisée, alternativement chez chacun des parents (une semaine sur deux, par exemple).

Des agences à votre service
Pour vous aider dans votre recherche d’une employée familiale, vous pouvez vous adresser aux agences spécialisées. Celles-ci, associations ou entreprises, doivent impérativement être agréées pour donner droit à la réduction d'impôt pour emploi à domicile.
Il existe deux types d'organismes agréés :

  • Les mandataires, qui simplifient les démarches administratives et la recherche de la nourrice. Le particulier demeure l'employeur de la nourrice.
  • Les prestataires, qui emploient directement la nourrice, facturent une prestation qui inclut le salaire de la nourrice.

Conservez les factures reçues de l'association ou de l'entreprise : elles seront demandées pour obtenir la réduction d'impôt ou l'aide du comité d'entreprise.
Consultez le répertoire national des organismes agréés sur le site www.servicesalapersonne.gouv.fr